LE SITE ET LE FORUM DE SETIF ET DE SA REGION
Bonjour et bienvenue sur le Site des Sétifiens.
Ce message s'affiche car vous n'êtes pas encore inscrit(e) ou vous ne vous êtes pas encore identifié(e).

Pour nous rejoindre et participer activement aux débats, inscrivez vous. Merci.


Sétif - La Mosquée Ibn Badis
ils ont dit au sujet de la vie
" Il n'y a que deux façons de vivre sa vie : l'une en faisant comme si rien n'était un miracle, l'autre comme si tout était un miracle "Albert Einstein
"Il est des moments où il faut choisir entre vivre sa propre vie pleinement, entièrement, complètement, ou traîner l'existence dégradante, creuse et fausse que le monde, dans son hypocrisie, nous impose."Oscar Wilde
" La vie est comme un arc-en-ciel: il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs" Auteur inconnu
"Mon père il disait : Dans la vie, y’a pas d’grands y’a pas d’petits. La bonne longueur pour les jambes, c’est quand les pieds touchent bien par terre."Coluche
"On peut allumer des dizaines de bougies à partir d'une seule sans en abréger la vie. On ne diminue pas le bonheur en le partageant"Bouddha
"La vie offre toujours deux pentes. On grimpe ou on se laisse glisser"Pierre Hebey
" Rêver, c'est le bonheur ; attendre, c'est la vie."Victor Hugo
" Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie."André Malraux
Sondage

Comment voyez-vous l'avenir de l'Algérie ?

 
 
 

Voir les résultats

ils ont dit au sujet de la chimère
"On craint les forts ; celui qui dompte la chimère est toujours detesté"Camille Saint-Saëns
"Chimère pour chimère, comment la perfection n'est-elle pas celle de tous les hommes ?"Sophie Swetchine
"La chimère est aux rois, le peuple a l'idéal."Victor Hugo
" Voyez-vous, le bonheur est une chimère, il n'existe pas, je n'y crois pas." Blaise Cendrars
"Malheur à celui qui, au milieu de la jeunesse, s'abandonne à un amour sans espoir! Malheur à celui qui se livre à une douce rêverie avant de savoir où sa chimère le mène et s'il peut être payé de retour!" Alfred de Musset
"Quelle chimère est-ce donc que l'homme? Quelle nouveauté, quel monstre, quel chaos, quel sujet de contradiction, quel prodige!"Blaise Pascal
"L'égalité, cette chimère des vilains, n'existe vraiment qu'entre nobles."Jules Amédée Barbey d'Aurevilly
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 


Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de LE SITE ET LE FORUM DE SETIF ET DE SA REGION sur votre site de social bookmarking

Août 2015
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


La coopérative artistique "Perséphone" (Sétif) : Hauts-Plateaux de scène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La coopérative artistique "Perséphone" (Sétif) : Hauts-Plateaux de scène

Message par togir le Dim 28 Mar 2010, 04:36

Avant-hier, au CCF d’Alger, ils ont présenté Cobayland, leur spectacle de slam-théâtre. Une démarche nouvelle et rafraîchissante. Jeunes, passionnés, aussi enthousiastes qu’enthousiasmants, ils se sont baptisés « Perséphoniens ». Manifestant un intérêt particulier aux activités artistiques, ils ont longtemps été membres actifs d’associations ou de coopératives culturelles.


Cette expérience leur a permis de partager de vives dynamiques et de côtoyer d’autres passionnés d’art, tels que les membres de Chrysalide d’Alger ou ceux de Gertrude II de Lyon qui ont contribué à faire mûrir leurs réflexions artistiques et leur ont surtout fait découvrir un programme passionnant, intitulé Noir sur blanc. De 2005 à 2009, ces « perséphoniens » ont allègrement œuvré pour l’épanouissement de Noir sur blanc (organisation de manifestations artistiques, participation aux formations culturelles, créations…), aussi bien à Sétif qu’à Alger, Jijel ou Lyon. Mais, afin d’assurer leur autonomie créative et formative, afin de disposer de conditions favorables permettant d’avancer, de découvrir, de rechercher et de créer, ils ont éprouvé le besoin de fonder leur propre coopérative artistique.

Soutenus par Gertrude II, ils ont suivi moult démarches afin que Perséphone voie enfin le jour le 23 septembre 2009 et devienne, par conséquent, partenaire officiel du programme Noir sur blanc. La nouvelle coopérative se veut une sphère d’initiatives, tournant autour de la création artistique et de la formation culturelle, un centre de découvertes, d’innovations, d’échange et de partage et ce, en concrétisant un aller-retour permanent entre trois mouvements : actions (lecture publique, sessions slam, scènes ouvertes…), formations (ateliers d’écriture, de slam et de théâtre) et créations (théâtre, slam, cinéma et arts plastiques). Le but premier de Perséphone est de former, de créer, d’innover et de susciter l’envoûtement comme le suggère le nom de l’association.

Dans la mythologie grecque, en effet, Perséphone est la déesse des enfers. Fille de Zeus et de Déméter, cette déesse finit par représenter le cycle des saisons mais, aussi et surtout, par symboliser la vie et la résurrection. En astronomie, Perséphone est le nom donné à une planète hypothétique du système solaire située au-delà de Neptune. En jonglerie syllabique - activité de prédilection des membres de la coopérative - Perséphone serait le porte-parole de celui ou celle qui « perd ses phones ». Elle représente, selon les propos perséphoniens, « l’élément principal d’une molécule accumulant verve et sève, accaparant coin et recoin, outrepassant espace et temps ». « Perséphone perce phones, déchiquette tympans, estampe vision, affecte parole et guillotine silence » à chaque fois qu’elle dit, qu’elle hurle, qu’elle crie et s’exprime.

Le premier projet de cette coopérative artistique, dans le cadre du programme Noir sur blanc, a consisté en une résidence de création Slam/Théâtre qui s’est déroulée à Sétif, du 25 septembre au 3 octobre 2009 à l’Amphithéâtre de la maison de jeunes du 11 décembre 1960 et au Théâtre municipal de la ville, avec le soutien de l’association El-Rajaâ, de l’APC de Sétif et l’appui des associations Chrysalide et Gertrude II. Cette résidence de création a offert à « Rime Urbaine », le groupe de Slam de Perséphone, la possibilité de mettre en œuvre un spectacle Slam/Théâtre intitulé Cobayland. Cette création est une innovation centrée sur des acrobaties sonores et sémantiques, une représentation théâtrale écrite par les membres de Rime Urbaine (Artémissaire, Azayko et Dalai-Slama) et mise en scène par la talentueuse Monique Hervouët de la compagnie Banquet d’Avril (Nantes).

Cobayland, selon les propos perséphoniens, est « une idée, un esprit, une personne, un couple, une famille, un foyer, un quartier, un patelin, une ville, une contrée, un pays, un continent, une terre, un univers à lui seul ». La première représentation de cette poésie contemporaine théâtralisée, aussi originale qu’intéressante, a eu lieu le 3 octobre 2009 au Théâtre municipal de Sétif. Aujourd’hui, la volonté de slalomer sur d’autres scènes, accapare l’esprit perséphonien qui se veut diseur de mots sur tout le territoire algérien.

Après avoir créé, partagé, envoûté, Perséphone a épaulé de jeunes artistes en herbe. Des chanteurs de r’nb’, des rockeurs, des rappeurs, des slameurs, des musiciens, des danseurs de break-dance et des traceurs (pratiquants de parkour, une activité sportive de plus en plus en vogue à Sétif) ont valsé sur la scène de la grande salle de la Maison de la culture de Sétif, le 21 novembre 2009. « Sentir l’enthousiasme des autres, écouter leurs applaudissements et voir leur admiration : quel bonheur ! », nous a confié l’un des danseurs de break-dance. Dans une salle comble, durant près de trois heures, ces jeunes virtuoses ont badiné sur scène et ont été vivement adulés. Cette représentation, baptisée « Des foules et vous ! » (que de jeux de mots…), en plus d’être une aubaine pour des jeunes amoureux de la scène, a été organisée au profit des enfants malades admis au CHU de Sétif.

Le public sétifien, aussi bon que généreux, est venu ce jour-là découvrir des artistes en herbe, tenant des sacs remplis de cadeaux divers et variés (jouets, peluches, poupées, jeux instructifs, contes pour enfants…). La veille de l’Aïd, les membres de Perséphone ont eu recours à une première distribution de cadeaux. Quelques jours après, les cadeaux abondaient encore. Une seconde distribution a donc été programmée au même hôpital et d’autres enfants malades en ont bénéficié. Cette acte de générosité ne sera pas l’unique initiative dans l’histoire perséphonienne. D’autres spectacles et scènes ouvertes au profit des enfants malades seront organisés tout au long de l’année 2010. Divertir, tendre les bras, voir se dessiner un sourire sur un visage juvénile, tel est l’esprit perséphonien.

Une autre activité, et pas des moindres, a été entreprise ces derniers temps. Un atelier d’écriture Slam permettant à tous les adeptes de cette poésie urbaine de jongler avec sens et sons. Un jeune public - universitaires, lycéens et même collégiens - se précipite chaque samedi, depuis le 19 décembre dernier, à 9h30 au Théâtre municipal de Sétif, afin d’écrire et mettre en espace ses écrits. Ces ateliers sont animés par les membres de Perséphone. Ces derniers ont d’ailleurs animé un atelier Slam hebdomadaire à l’Université Ferhat Abbas de Sétif en 2008 et à l’ODEJ de Sétif en 2009. Les ateliers doivent donner naissance à des sessions Slam mensuelles, aussi bien au Théâtre de Sétif que dans des cafés/restaurants, une nouvelle initiative dans la ville de Sétif qui ne peut que susciter la curiosité du public. Une autre activité est prévue pour 2010 : le théâtre à domicile.

Les perséphoniens proposent à leur public aussi bien des pièces théâtrales que des spectacles Slam et des lectures publiques. Afin de recevoir une représentation chez soi, une seule contrainte : inviter au moins 8 personnes et prévoir quelques nourritures terrestres à l’issue du spectacle.

Les perséphoniens ont d’autres projets, dont une première en Algérie, sinon dans le monde arabe, un Festival de Slam qui devrait se tenir en septembre, durant une semaine, avec des slameurs algériens et européens. Dans sa recherche de soutiens, Persephone a enfin croisé le chemin de son premier mécène, la SPA Mami. Le limonadier sétifien bien connu a tout de suite apporté son soutien à ces jeunes créatifs, ce qui l’honore. Une tournée cobaylandienne, des ateliers d’écriture, des sessions slam, des scènes ouvertes au profit des enfants malades et du théâtre à domicile : tels sont les projets perséphoniens pour l’année 2010. Imaginer, créer, insuffler ses idées, hurler ses pensées, tendre les bras, ravir : tel est l’esprit perséphonien.


Par Randa El Kolli

EL WATAN

togir
Supermaster
Supermaster

Masculin
Nombre de messages: 13872
Emploi/loisirs: Retraité. Passionné de lecture.
Humeur: Plutôt gaie.
Réputation: 47
Points: 66516
Date d'inscription: 09/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La coopérative artistique "Perséphone" (Sétif) : Hauts-Plateaux de scène

Message par mekkispirit le Mar 15 Nov 2011, 15:44

bonjours a tous je tien a saluer tout le staf de ce site enorme que j'aprecis donc bravo
ma question est comment peut'on créer une cooperative artistique en algerie vu que je suis musicien et jai un groupe de musique que jaimerais bien developer coté création pour enrichire le domaine culturel en algerie
donc s'il vous plai je veux savoir comment monter cette cooperative
merci pour votre attention !

mekkispirit
Nouveau
Nouveau

Masculin
Nombre de messages: 2
Réputation: 0
Points: 4163
Date d'inscription: 13/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SÉTIF : 8 morts et 236 blessés dans 176 accidents

Sam 29 Aoû 2015, 10:51 par dallila


Les éléments de la Protection civile de la wilaya de Sétif ont, depuis le début du mois en cours, enregistré pas moins de 176 accidents de la circulation. Selon un …

[ Lecture complète ]

Commentaires: 0

Sétif : Un été sans piscine…

Ven 28 Aoû 2015, 06:26 par togir



Une telle situation a été fortement ressentie par les sétifiens qui ont eu très chaud. Le …

[ Lecture complète ]

Commentaires: 0

Baptisation du secteur militaire de Sétif au nom du chahid Dahmoune Tahar

Mer 26 Aoû 2015, 05:35 par togir

Le secteur militaire de Sétif a été baptisé au nom du chahid Dahmoune Tahar lors d’une cérémonie présidée mardi par le commandant-adjoint de la cinquième région …

[ Lecture complète ]

Commentaires: 0

Convertisseur de devises
Ils ont dit au sujet de la mort
"Ce n'est pas parce que les autres sont morts que notre affection pour eux s'affaiblit, c'est parce que nous mourrons nous-mêmes.."Marcel Proust
" Celui qui ne peut plus éprouver ni étonnement ni surprise est pour ainsi dire mort : ses yeux sont éteints."Albert Einstein
" La vigilance est le chemin du royaume immortel. La négligence celui qui conduit à la mort"Bouddha
" Je n'ai pas peur de la Mort. Ce qui me terrifie, c'est l'approche de la Mort. " Oscar Wilde
"Chez l'homme civilisé, la crainte de ses morts n'a rien de commun avec le mysticisme des primitifs. Elle est un retour de flamme de sa conscience, un déguisement de ses remords." Henri Lenormand
"Dieu a sans doute donné la venue lente de l'impuissance aux hommes pour leur apprendre à apprivoiser la mort..."Jean Anouilh
"Il n'est de souvenir douloureux que des morts. Or ceux-ci se détruisent vite, et il ne reste plus autour de leurs tombes mêmes que la beauté de la nature, le silence, la pureté de l'air"Marcel Proust
" Je ne veux pas mourir, mais je tiens pour rien le fait d'être mort"Cicéron
ils ont dit au sujet du destin
"Le destin pose deux doigts sur les yeux de l'homme, deux dans ses oreilles, et le cinquième sur ses lèvres en lui disant : "Tais-toi. ""Proverbe arabe
"Au seuil de la vie adulte, il est important de croire que nous créons nous-mêmes notre propre destin.Michel Conte
"Le bonheur est la plus grande des conquêtes, celle qu'on fait contre le destin qui nous est imposé."Albert Camus
" Il ne faut pas trop forcer le destin. L'avenir est moins facile à manoeuvrer que le passé. Il faut attendre tel qu'il est prévu." François Hertel
"Il existe deux choses qui empêchent une personne de réaliser ses rêves : croire qu'ils sont irréalisables, ou bien, quand la roue du destin tourne à l'improviste, les voir se changer en possible au moment où l'on s'y attend le moins."Paulo Coelho
"Le destin souffle sans soufflet de forge. "Proverbe africain
"Quand un homme marche vers son destin, il est bien souvent forcé de changer de direction. "Paulo Coelho
plateforme d'affiliation